Les frontières de la privation de liberté

Présentation de l’éditeur

L’époque contemporaine montre tout à la fois un renforcement des différentes formes d’enfermement (des délinquants, des malades mentaux, des étrangers) au nom des enjeux sécuritaires et une intensification des interactions entre le « dedans» et le « dehors » des lieux privatifs de liberté, au nom des droits fondamentaux des personnes qui y sont enfermées. C’est cette question des frontières de la privation de liberté que cet ouvrage se propose d’explorer.

Les frontières peuvent être matérielles, spatiales et sociales. Elles sont aisées à identifier quand elles sont matérialisées par des enceintes barbelées ou par des grilles, plus subtiles mais non moins enfermantes quand elles se situent au sein du domicile dans le cadre d’un placement sous surveillance électronique.

Les frontières peuvent également être temporelles, du début de la privation de liberté au retour à la vie libre, en passant par des sorties ponctuelles autorisées. La question se pose autrement pour les personnes condamnées à perpétuité, privées de liberté sans limite de temps.

Il peut s’agir aussi des frontières psychiques. L’expression artistique ou l’accès à la littérature peuvent constituer des espaces de liberté importants. Dans d’autres cas, le franchissement de ces frontières psychiques peut conduire au suicide comme ultime moyen de recouvrer la liberté.

Résolument pluridisciplinaire, l’ouvrage donne la parole à de jeunes chercheurs et de jeunes chercheuses de diverses disciplines (droit, sociologie, psychologie, science politique, langues et musique) afin de croiser les regards sur les différentes manières de penser, vivre et dépasser la privation de liberté, soit physiquement, soit par l’esprit.

Contributions de Gilles Bangerter, Lucie Bony, Grégoire Belle, Cédric Bornand, Emilie Bovet, Rita Carlos, Pascal Décarpes, Corentin Durand, André Ferragne, Julien Fischmeister, Isabelle Fouchard, Mathieu Garcia, Claire Guenat, Angelika Güsewell, Eric Kania, Jean-Manuel Larralde, Benjamin Levy, Olivia Nederlandt, Hélène Ollivier, Franck 0llivon, Almodis Peyre, Christophe Poirier, Julien Portier, Mélodie Renvoise, Anne Simon, Alexia Stantzos, Alexia Stathopoulos, Matthieu Thomas, Caroline Touraut.

Source link

PLURIEL AVOCATS, cabinet à Rennes, divorce et droit de la route